Économie d'énergie

Énergie thermique VS énergie électrique

Énergie thermique VS énergie électrique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

On parle souvent d'électricité et moins de l'énérgie thermique, c'est-à-dire la partie de l'énergie destinée à la production de chaleur et de froid. Pourtant, le principal poste de consommation d'énergie finale est précisément celui de consommation thermique. Évidemment, nous sommes enclins à relier l'idée d'énergie à la lumière et au fonctionnement des appareils électroménagers, mais nous risquons ainsi d'avoir une vision partielle du sujet.

En Italie, en 2011, la consommation de l'énérgie thermique ils étaient d'environ 55 000 ktep, soit 55% de la consommation totale d'énergie finale. Ils étaient plus du double de ceux de l'électricité (23 000 ktep, correspondant à 21% du total final). Par ailleurs, l'énergie absorbée par la consommation d'électricité était également bien inférieure à celle consommée par les transports (34% de la consommation finale).

Quelles sont les sources del'énérgie thermique? Aujourd'hui, celui qui prévaut est le gaz naturel qui couvre plus de 63% de la consommation, suivi des produits pétroliers (diesel, GPL, fiouls…) avec 17%. Les combustibles solides (charbon) représentent environ 6% tandis que la consommation de chaleur dérivée (cogénération et réseaux de chauffage urbain) représente un peu moins de 6%. La consommation d'énergie renouvelable à des fins thermiques pèse plus de 7% (hors consommation d'énergie renouvelable des pompes à chaleur).

La caractéristique de consommation de l'énérgie thermique est qu'elles se produisent pour la plupart via des appareils ou des installations de production de chaleur dont les utilisateurs sont équipés et non directement, via un réseau de distribution, comme c'est le cas pour l'électricité ou le carburant. Cela vaut également pour le gaz méthane qui, bien qu'il soit distribué par un réseau, doit son utilisation effective au système de combustion dont est équipé l'utilisateur.

Au cours des 20 dernières années en Italie, la consommation de l'énérgie thermique 46% dépendaient du secteur résidentiel (données 2011), 35% du secteur industriel, 15% du secteur tertiaire et 4% de l'agriculture. Dans le secteur résidentiel, l'utilisation du gaz naturel est prédominante (71%), suivie des énergies renouvelables (14%). Dans l'agriculture, en revanche, l'utilisation de produits pétroliers prévaut (92%).

Les énergies renouvelables augmentent. Toujours au cours des 20 dernières années en Italie, la consommation de l'énérgie thermique provenant de sources renouvelables ont plus que quintuplé, passant d'environ 1 000 ktep à 5 000 ktep. En 2011, ces consommations ont été couvertes pour environ 70% par la biomasse, pour 24% par les pompes à chaleur, pour environ 2,5% par le solaire thermique et la géothermie.

(Données Istat sur le traitement des Amis de la Terre)



Vidéo: 1STI2D - Énergie et puissances dans un circuit électrique (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Daemon

    Je vous assure.

  2. Zulumi

    Je suis d'accord, une chose très utile

  3. Arashigis

    C'est juste une chose après l'autre.



Écrire un message